ATELIER de RECHERCHES HISTORIQUES de BULLY-les-MINES

Ouvrage "VIVRE AU COEUR DE L'ENFER" Année 1915

Après l'Année 1914, l'Atelier de Recherches Historiques vous informe de la parution de son nouveau  livre sur le vécu de la population Bullygeoise au cours de l'année 1915.

Cet ouvrage de 165 pages comporte 90 photos dont certaines inédites.

Il est désormais disponible au prix de 15,00 €uros à la Maison des Associations.

Renseignements auprès de Mme Valérie Galvaire

valerie.galvaire@mairiebully.fr

téléphonne : 03.21.44.92.91 - portable : 06.10.64.30.95

Titre Recto

Titre verso

Posté par histobully à 00:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mission Centenaire - PLAN-RELIEF

1

2

3

4

Posté par histobully à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2015

Ouverture d'une maison de tolerance à Bully en 1923

Nouveau : A la suite de cet article vous trouverez le règlement sur les filles publiques à Bully

Le conseil municipal est appelé a se prononcer pour autoriser l'ouverture d'une maison de tolérance à Bully

 

19/09/1922

Ouverture d’une maison de tolérance – Demande Tireux

Lecture est donnée de la lettre de M. Tireux de Bruay, sollicitant l’autorisation d’ouvrir une maison de tolérance à Bully.

Le conseil, après avoir délibéré, en principe y donne avis favorable, M. Tireux sera invité à fournir :

1° un plan détaillé des lieux, indiquant le nombre de chambres, et leur aspect, signé par un architecte de la Ville

2° son acte de naissance et de mariage

3° un extrait de son casier judiciaire,

Ce dossier, ainsi constitué, sera soumis à l’autorité supérieure pour avis définitif, lui laissant le soin de statuer sur l’opportunité de construire ou non un tel établissement

11/03/1923

Monsieur le Président expose que par délibération du 19 Septembre 1922, le conseil a donné avis favorable au projet d’ouverture d’une maison de tolérance à Bully, laissant à l’autorité supérieure le soin de statuer sur l’opportunité de construction d’un tel établissement.

A la suite de cette décision, le pétitionnaire, Monsieur TIREUX, ayant été invité à produire un dossier réglementaire, ce qui a été fait, le dit dossier, ainsi qu’un projet d’arrêté à intervenir est soumis à l’assemblée pour nouvel avis.

Le conseil municipal, après en avoir délibéré, donne avis favorable, pour ouverture sollicitée par M. Tireux, sous réserve d’approbation préfectorale.

Cette maison a donc été ouverte, elle se situait Grand-Rue (rue F. Brasme) , après sa fermeture les locaux ont été repris par le Conseil Général pour y accueillir aujourd'hui les services de la D.D.A.S.S.

Le 11 janvier 1924, le maire de l'époque Monsieur J.B. Dupuich prend un arrêté par lequel il règlemente les filles publiques.

Cet arrêté comporte 70 articles dont vous trouverez l'intégralité du texte en cliquant : ICI

Bonne lecture !!!

Posté par histobully à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2015

D'où vient la dénomination de BULLY-les-MINES ?

Bully-les-Mines - lorsque l'on se pose la question de savoir d'où vient ce nom, la réponse la plus simple que l'on puisse donner est celle-ci:

Le village s'appelant  BULLY , l'on y a accolé "Les Mines" lors de l'exploitation minière.

Et bien non ce n'est pas aussi simple que celà, il s'agit en fait d'une histoire de Gares !!

Je vous invite à consulter le dossier ci-contre au format PDF pour mieux comprendre :Article_D_nomination_Bully_les_Mines.pdf

Gare de Bully-Grenay

gare_de_bully_grenaygare_de_bully_les_mines1       Gare de Bully-les-Mines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par histobully à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2015

La Rue des "Blancs Chiens"

Jusqu'en 1920 l'actuelle rue Gambetta se dénommait la rue des "Blancs Chiens" elle prend son origine à partir de la rue Sagnol pour rejoindre la rue F. Brasme en passant entre l'arrière de l'Eglise St Maclou et le devant de l'Ancienne Mairie devenue la Maison des Associations Jean Mallet.

Qui étaient donc ces "BLANCS CHIENS" ?

Il s'agissait en fait du nom donné aux moellons de calcaire qui constituaient le principal matériau de construction des maisons de l'époque et ceci antérieurement à 1850, car c'est en 1856 qu'apparaît le nom de Mantel Joseph "Briqueteur" qui habitait : le Chemin de Bully à Sains, là où se trouvait la briqueterie exploitée plus tard par Henri Ternois qui fut en son temps Président de l'Amicale Laïque et qui donna son nom à la salle de sports située à proximité du collège Jules Verne.

Revenons à nos Blancs Chiens, à l'époque lorsque l'on voulait construire son habitation, il fallait d'abord creuser un "PUCHE" (un puits) sur une profondeur pouvant aller jusqu'à 30 mètres, le calcaire ainsi extrait allait constituer ces fameux moellons: "Les Blancs Chiens"

L'atelier de recherches historiques remercie le Docteur Robert Bouchet de nous avoir confié ce précieux témoignage sur le passé.

Posté par histobully à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 juillet 2015

Règlement des grands bureaux de la Cie des mines de Béthune

 

 Pour répondre à la demande nous avons pu identifier des personnes apparaissant sur la photo.

 

Ce règlement s’applique très vraisemblablement aux Bureaux de la Direction de la Compagnie des Mines de Béthune qui se trouvait dès 1875 en lieu et place de l’Orphelinat au Hameau des Brebis à Bully.

 

    1. Piété, propreté et ponctualité font la force d’une bonne affaire.
    2. Notre firme ayant considérablement réduit les horaires de travail, les employés de bureau n’auront plus à être présents que de sept heures du matin à six heures du soir, et ce, les jours de semaine seulement.
    3. Des prières seront dites chaque matin dans le grand bureau. Les employés de bureau y seront obligatoirement présents.
    4. L’habillement doit être du type le plus sobre. Les employés de bureau ne se laisseront pas aller aux fantaisies des vêtements de couleurs vives ; ils ne porteront pas de bas non plus, à moins que ceux-ci ne soient convenablement raccommodés.
    5. Dans les bureaux, on ne portera ni manteau ni pardessus. Toutefois, lorsque le temps sera particulièrement rigoureux, les écharpes, cache-nez et calottes seront autorisés.
    6. Votre firme met un poêle à la disposition des employés de bureau. Le charbon et le bois devront être enfermés dans le coffre destiné à cet effet. Afin qu’ils puissent se chauffer, il est recommandé à chaque membre du personnel d’apporter chaque jour quatre livres de charbon durant la saison froide.
    7. Aucun employé de bureau ne sera autorisé à quitter la pièce sans la permission de M. le Directeur.

Les appels de la nature sont cependant permis et pour y céder, les membres du personnel pourront utiliser le jardin au-dessous de la seconde grille. Bien entendu, cet espace devra être tenu dans un ordre parfait.

  1. Il est strictement interdit de parler durant les heures de bureau.
  2. La soif de tabac, de vin ou d’alcool est une faiblesse humaine et comme telle, est interdite à tous les membres du personnel.
  3. Maintenant que les heures de bureau ont été énergiquement réduites, la prise de nourriture est encore autorisée entre 11h.30 et Midi, mais, en aucun cas, le travail ne devra cesser durant ce temps.
  4. Les employés de bureau fourniront leurs propres plumes. Un nouveau taille-plume est disponible sur demande chez M. le Directeur.
  5. Un senior, désigné par M. le Directeur sera responsable du nettoyage et de la propreté de la grande salle, ainsi que du bureau directorial. Les juniors et les jeunes se présenteront à M. le Directeur quarante minutes avant les prières et resteront après l’heure de la fermeture pour procéder au nettoyage. Brosses, balais, serpillères et savon seront fournis par la Direction.
  6. Augmentés dernièrement, les nouveaux salaires hebdomadaires sont désormais les suivants :
    • Cadets (jusqu’à 11 ans) 0,50 F.
    • Juniors (jusqu’à 14 ans) 1,45 F.
    • Jeunes 3,25 F.
    • Employés 7,50 F.
    • Seniors (après 15 ans de maison) 14,50 F.

Les propriétaires reconnaissent et acceptent la générosité des nouvelles lois du travail, mais attendent du personnel un accroissement considérable du rendement en compensation de ces conditions presque utopiques.Ce règlement s’applique très vraisemblablement aux Bureaux de la Direction de la Compagnie des Mines de Béthune qui se trouvait dès 1875 en lieu et place de l’Orphelinat au Hameau des Brebis à Bully.

Un exemplaire de ce document a été trouvé dans le sous-sol des Grands Bureaux peu avant la démolition.

La photo jointe à cet article date de 1921, elle nous a été confiée par Madame Lacherie M., et représente un groupe d'employés aux écritures de la Compagnie des mines de Béthune, ces employés étaient appelés communément les "Mineurs à Faux Cols" !! et ils habitaient au sein de la cité des Brebis.

employ_s_de_bureau_web5

 Nous avons pu identifier certaines personnes

De Gauche à Droite:

Assis (1) Routier - (3-4-5) Ingénieurs dont 1 Mr.Marchand (6) Félix Drouvin

2° Rang : (1) Gueux (2) Lemahieu Fernand - (3) Roelants - (4) Henri Bourdon -(5) Dossimont (6) Delannoy

3° Rang : (4) Florentin Plet

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par histobully à 12:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 juillet 2015

Ecoles des Filles et Maternelle

        Après avoir résolu le problème que constituait la construction d'une Mairie - Ecole (école de garçons) en 1870, il convenait de penser à la réalisation d'une école des filles et d'une école maternelle.
        A cette date, il existait bien une école des filles et une école maternelle dans le bâtiment qui servit initialement d'une maison communale d'école mixte et de mairie.
        Sous le mandat de François Brasme, plusieurs projets furent envisagés, allant d'une construction sur l'arrière de la Mairie - Ecole de garçons, (à l'emplacement du square où se trouve l'actuel monument aux morts).
        Ce projet fut remis en cause d'une part pour son choix architectural et d'autre part par l'exiguïté du terrain qui ne permettait pas de réserver une surface suffisante pour la cour.
        Il fut envisagé également de l'implanter sur la place Victor Hugo, mais les projets d'extension du carreau de la fosse du n°1 et la difficulté d'acquérir les terrains nécessaires, ce projet fut abandonné.
        Ce n'est qu'en 1885 que le maire de l'époque - Eugène BONNAUD - déposa sur le bureau de l'assemblée communale les plans et devis de ce qui devint l'école des Filles (aujourd'hui école S. Blin) et de l'école maternelle.
        L'Architecte est Monsieur DEGEZ de Béthune qui procéda à la mise en adjudication du projet dont le procès verbal du 20 septembre 1887 attribue les travaux à Monsieur LEMAIRE Démont entrepreneur à Aire sur la Lys pour la somme de 44.800,59 frs.

Posté par histobully à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2015

15 novembre 1873 : grave accident à la fosse 1 de Bully-Grenay de la compagnie de Béthune

Samedi matin, 12 ouvriers descendaient par la cage à leur travail quotidien. Celle-ci était parvenue à une profondeur de 247 m, lorsque la clinche d’arrêt accrocha le levier de la sonnette et fit tomber le contre-poids du timbre. Le contre-poids, tombant d’une assez grande hauteur, atteignit les malheureux mineurs qui se trouvaient dans la cage. Quatre furent tués sur le coup et trois blessés grièvement.
Les quatre victimes :
Bauduin Henri, 31 ans, laisse une veuve et quatre enfants
Guffroy 15 ans
Sénéchal 11ans
Saint-Léger, 19 ans
On attribue cet accident à l’imprudence d’un des mineurs qui aura fait tomber pendant la descente la clinche de la cage.

Posté par histobully à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2015

Echo 62 - Le Plan Relief à l'honneur

Echo 62 - Plan Relief_page_001

Posté par histobully à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2015

Course de Karting à bully en 1988

L'Amicale des Sociétés présidée par Alain Chaupin a organisé plusieurs courses de Karting sur la place Victor Hugo qui ont connu un succès mémorable.

Cette vidéo est mise en ligne afin que chacun se souvienne.

Les images ont été prises à l'époque par Christian Buysschaert dit "Nounours" qui encadrait le C.A.J.

Il faut noter un investissement important des services techniques de la Mairie dirigés par Marcel Bataille qui, dès 5h.00 du matin mettait en place avec son équipe les 5km de ballots de paille nécessaires pour la sécurité.

test

Posté par histobully à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]